L’association Maillâges est engagée dans la cohabitation inter-générationelle. Ce concept est né à la suite de la canicule de 2003 lors de laquelle quelque 15 000 personnes âgées sont décédées. Suite à cela, des solutions ont été imaginées pour que ce phénomène ne se reproduise plus et que les seniors puissent continuer à avoir une vie sociale malgré leur âge.

En 2008, Pierre de Nodrest, le fondateur de l’association, a publié un article sur une expérimentation de cohabitation entre une personne âgée et un étudiant.

Ce nouveau mode de vie intergénérationnel répondait bien aux attentes d’une population de personnes âgées seules et de jeunes parfois en situation de précarité.

Afin de répondre à ces deux problématiques, il a donc fondé un dispositif à Pau en 2009 puis un autre, en 2012, en Pays basque, puis dans les Landes, les Hautes-Pyrénées et à Toulouse, sous le nom de Maillâges.

Maillâges a donc une double mission :

  • lutter pour le maintien à domicile des personnes âgées en leur apportant une présence rassurante et chaleureuse d’une personne plus jeune en échange d’un logement
  • favoriser l’accès au logement de publics en situation ponctuelle de fragilité financière et capables de s’intégrer dans la vie d’un ancien.

Surtout, MAILLÂGES est devenu un outil précieux dans le cadre du maintien à domicile.

Cette cohabitation intergénérationnelle est accessible à toute personne majeure souhaitant cohabiter avec une personne âgée.

Tout hébergeant senior et/ou handicapé peut mettre son logement à disposition, qu’il soit locataire ou propriétaire.

Une cohabitation dure 6 mois minimum (sauf exception lors d’une période de “vacance” entre deux cohabitations longues), les changements trop fréquents étant des éléments perturbateurs pour une personne âgée.

S’il n’est demandé aucun loyer à la personne accueillie, celle-ci contribue néanmoins aux frais de fluides (eau, gaz…) pour un montant forfaitaire à déterminer au démarrage de la cohabitation, ce montant ne pouvant pas dépasser 150 euros par mois.

Quant à l’adhésion annuelle à l’association Maillâges, elle se monte à 80 euros .

La procédure est claire et transparente.

Notre point de départ reste toujours la personne âgée (ou un membre de sa famille, un professionnel…) qui nous contacte. Nous prenons rendez-vous avec elle à son domicile pour nous rendre compte de l’agencement de l’espace dans lequel l’hébergé(e) serait accueilli(e). Nous essayons ensuite de définir un “profil-type” qui sera le plus en affinité possible avec le senior. Une fois cette étape franchie, c’est à nous de trouver la bonne personne par nos propres réseaux.

Lorsque nous pensons avoir trouvé quelqu’un correspondant au profil recherché, nous le rencontrons pour nous assurer de sa compatibilité théorique avec le senior.

Puis l’hébergeant et l’hébergé potentiel se rencontrent.

Nous laissons ensuite s’écouler un délai d’une semaine avant de rappeler les deux parties. Si chacun est d’accord pour cohabiter, nous mettons alors en place une convention d’hébergement. Maillâges reste présent durant toute la durée de la cohabitation et nous appelons ou nous rendons visite au “binôme” ainsi formé une fois par mois afin de s’assurer que tout va bien.

De plus, l’hébergé, l’hébergeant et la famille peuvent nous appeler à tout moment. En cas de problème, Maillâges interviendt dans les plus brefs délais et joue le rôle de médiateur.

La personne âgée (hébergeant) ou handicapée accueille ainsi une personne plus jeune (hébergé) qui sera à même de partager des moments de vie comme les repas et de rendre quelques menus services occasionnels en échange d’un logement.

Cette cohabitation ne remplace cependant pas les services d’aide à la personne. Elle se fonde sur la solidarité et la création de liens entre deux personnes d’âges plus ou moins éloignés.